mardi 28 juillet 2015

Speedfishing sous la bruine...

Abandonnant toute dignité, me vautrant dans l'abjection, bref, jetant irrémédiablement aux orties toute velléité socialement productive, j'ai de nouveau profité d'un laps de temps libre pour passer une paire d'heures à me tremper copieusement la couenne sur un des spots les plus viandés du département ( et donc de la galaxie^^ ).
Le fallacieux prétexte de la pantalonnade était initialement de procéder à un crash-test de mes spinnerbaits Area-maison. Hélas, les faibles niveaux d'eau m'ont vite fait remettre ce banc d'essai à une prochaine fois... Eau claire, faible profondeur... Autant en revenir à la méthode éprouvée du texan-light... On ne change pas une équipe qui gagne !!!^^
On gratte le fond des paquets de Swing Impact 2"... Il y a de la commande Camotackle dans l'air^^... Finalement, trempé jusqu'aux tréfonds de mes sous-vêtements vintage en acrylique amiantée, j'interromprais les réjouissances prématurément, bien qu'assez satisfait d'avoir pu; malgré tout, prendre quelques poissons sur ce spot surpêché... La prochaine fois, il faudra quand même, si j'ai le temps, me décider à pêcher un coin avec de l'eau, des poissons ( un peu ?^^ ) plus gros et surtout moins de canoës à défiler... Car aujourd'hui, c'était du flux tendu de moutards pagayeurs...

dimanche 26 juillet 2015

Perchettes dominicales

Après quelques séances de bricolages pour toute activité halieutique, j'ai bondi, malgré la pluie, sur l'occasion d'explorer une portion de rivière que j'avais repérée il y a quelques années sans jamais trouver le temps d'y pêcher, hélas... Faisant preuve d'une prescience à en faire verdir de jalousie Elizabeth Tessier, j'avais bien sûr prévu que les niveaux risquaient d'être très bas. Je ne me suis donc encombré que de mon nécessaire à pin's^^.... Canne ML, nylon 18/100° et les leurres  adéquats...
Autant être franc : si j'ai fini mes Swing Impact 3" la semaine dernière sur un dernier chevesne, en cette soirée dominicale, mes 2" ne sont pas passés non plus loin de l'extinction de l'espèce vu le succès qu'ils ont rencontré... Sur une tête plombée maison d'un gramme ou en texan...
Ils m'ont permis de vite comprendre que dans le secteur, la perchette faisait la loi...
 Bien sûr, quelques leurres durs ont ramené leur quota de poiscaille mais ce sont ces satanés Swing Impact qui ont été plébiscités par le public à nageoires rouge orangé^^...
Finalement, grâce au raté magistral d'un brochet, au loupé d'anthologie d'un gros chevesne somnolant, ainsi qu'à l'attaque avortée d'une....Carpe commune sur un PN Wlure ( c'est la saison^^), je n'aurais pris que des perches... D'une taille phénoménale, certes, mais, hélas, seulement des perches, des poissons misérables, réservés à la gueuserie sans sponsor, aux scrofuleux abonnés à la léproserie du matos discount, bref, aux sales ploucs hirsutes à l'hygiène douteuse, enclavés qu'ils sont dans leur bourgade crottée peuplée d'un ramassis d'alcooliques déscolarisés prématurément et parlant à peine leur propre patois... Pouah, il devrait y avoir des lois contre ces gens-là^^.

Ah oui, sinon, j'oubliais, mes hameçons texans lourdement plombés sur la hampe ont passé le crash-test. Ils sont parfaits pour tenir à la fois la profondeur et le courant malgré les conditions du jour qu'on pouvait qualifier par moment d'assez venteuses... Ils seront appelés à de grandes choses. Je le sais, je le sens...

Poil aux dents^^.

























samedi 25 juillet 2015

Spinnerbait revival !!!

Le spinnerbait... Encore un leurre injustement tombé en désuétude. Enfin, au moins en ce qui concerne mes pratiques halieutiques courantes !!!^^ Pourtant, en près de 20 ans d'utilisation, ce leurre passe-partout a été assez efficace pour me sauver maintes fois de la bredouille...
L'avantage principal du spinnerbait, outre sa capacité à passer dans les obstacles, réside dans le fait qu'il s'avère efficace à toutes les périodes de l'année pour faire réagir les carnassiers...
Il suffit de jongler astucieusement entre les grammages, les tailles et les formes de palettes, pour disposer d'un outil efficace... Et d'un coût de revient dérisoire si on le fabrique soi-même...
Après avoir enfin trié mes petits accessoires éparpillés depuis des lustres dans les ténèbres de mon garage au rangement crypto-gothique, je me suis enfin décidé à fabriquer des petits spinnerbaits maison sans prétention, histoire de justifier la détention domiciliaire d'un nombre imposant, voire suspect, de palettes Colorado^^... Alliant avec un démoniaque à-propos la pingrerie la plus vile à une ruse digne d'un coyote ayant fait Sciences Po, je me suis contenté ( en lieu et place d'acheter des moules ad-hoc à un tarif défiant l'entendement^^ ) de détourner quelques-uns de mes moules à têtes plombées... Ci-dessus, vous pouvez donc contempler ( les yeux exorbités par une concupiscence d'une intensité inégalée depuis vos 14 ans et la découverte du calendrier Balzer^^ ) mes premier spinnerbaits-maison de 4 grammes ( tête du Hazedong Shad 3" Megabass...Je sais : j'attache pas mes perchettes avec des Rockvibes, merci^^ ) et de 3,5 grammes ( tête Blue Fox dont le nom m'échappe vu qu'elle traîne depuis au moins une dizaine d'année dans mon souk^^ ).

En poursuivant dans la catégorie spinnerbaits à perches, j'ai sorti d'un oubli injuste le moule à Area Lucky craft qui me fût jadis confié par un complice de street-fishing ayant depuis migré vers d'autres horizons.  A pas loin de 15 euros/pièce la mignardise, le bricolage s'impose. Et le porte-feuille y gagnera ce que l'esthétique y perdra...


Coulage en nocturne pour cause d'emploi du temps chargé, aussitôt suivi d'un ébavurage en mode Mister Magoo : malgré tout, l'engin ( soumis par mes soins maladroits à moult variations^^ ) me parait riche de promesses...La perchette ligérienne n'a qu'à bien se tenir, palsambleu !!!

On va voir de quel spinnerbait, je me chauffe^^...



mardi 21 juillet 2015

Pas de répit pour les perchettes !!!

Dans le cadre de la Prévention du Hooliganisme juvénile, je traîne de force depuis quelques temps un petit Padawan au bord de l'eau... Nourris de mes sages conseils de vieux sage à la truffe ciselée par l'usage régulier de breuvages à l'AOC au dessus de tout éloge, ce futur Jedi du Skipping-le-kangourou-in-the-cover n'a pas hésité à les mettre en pratique, sous mes yeux torves et chassieux, et ce, d'une manière ne souffrant aucune espèce d'équivoque !!!^^  D'une polyvalence à proprement parler hallucinante, le poulpiquet bondissant a su prendre du poisson en Texan, au Jerkbait et même en Shaking-Twiching-Windo Light ( cherchez pas dans le dico Français-Predators, c'est tout nouveau^^). Attention aux jeunes : certains risquent un jour de prendre votre place...
Une fois soldé cet intermède pédagogique rafraîchissant, j'ai profité honteusement d'une après-midi de liberté pour enfiler mes waders laissant échapper un fumet douteux à la fragrance hésitant entre le vieux slip pas lavé de footballeur tabagique  et le délicat arôme qu'on associe souvent à l'image d'un batracien pétomane en voie de décomposition... Comme quoi, ça peut se révéler extrêmement glamour, la pêche moderne à la ligne...
Conscient que je dois à tout prix éviter les autoroutes à Bidochons que sont les rivières principales afin de me préserver  d'une accusation de massacre improvisé suite à une overdose de passage de canoës^^, je me suis réfugié en un petit lieu secret. Mon Shangri-La à moâ... Pour deux heures de libre, il n'en faut pas plus...
Profitant des niveaux bas, j'ai même pu descendre plus loin que prévu en aval de l'accès à la rivière, provoquant la stupeur de troupeaux de bovidés peu habitués à se faire déranger pendant la sieste par un blaireau suant, ahanant et errant dans les parages. Le secteur est manifestement prometteur. Des dizaines de touches en plein après-midi, même si elles n'étaient le fait que de misérables petites perches de moins d'une tonne^^, semblent indiquer que dans un mois ou deux, on devrait bien y rigoler... 
Pour les leurres utilisés, je ne me suis pas foulé de la matière grise = petite Mepps récupérée jadis dans les branches basses et poissons-nageurs TAPS ont fait merveille jusqu'à ce que j'arrive sur un secteur intéressant ( un virage creusé avec au moins 80cm de fond...) et que j'y risque mon dernier Swing Impact 3"... Lequel y trouva immédiatement preneur tout en y laissant sa caudale. Snif.
Bref, ça repart tout doucement mais ça repart... Et en plus, ça occupe en attendant l'automne !!!^^

lundi 20 juillet 2015

Speed Fishing Express, le retour !!!^^

Le coup du soir express, inespéré, improvisé, bref courant à la catastrophe sans appel... Je pars sans illusion traîner mon spleen vespéral vers ce plus qu'annoncé Dien-Bien-Phu du crankbait discount n'ayant pas,  faute de temps, le choix de la destination...C'est sur les bords de la (désormais...) mythique Digue  de la Douille Fatale Grave que je vais défier les statistiques...
😵
Arrivé sur place, c'est pas l'émeute, ça reste coquet, limite intimiste quand on en connaît la densité habituelle... Deux float-tubeurs à peine pubères, visiblement débordants de ce juvénile enthousiasme qui a du me quitter subitement entre la campagne électorale de Balladur et le premier album de Christophe Maé , patââââtent avec un sens inné de l'auto-dérision des leurres d'une taille plus grosse que le poisson-moyen ayant survécu sur ce spot qui peut haut-la-main concourir pour le titre envié de spot le plus viandé du département...😵

Respect   Bon, ça fait 5 heures qu'ils sont là et............ Je m'informe, mine de rien...


Ben justement... Rien, pas une touche

Sur la digue, le fameux duo d'habitués, Pancho Picrate et le sergent Garcia, est en train  de se livrer à une tentative de catapultage de cuillères à mulet tout en assumant fort dignement un très léger état d'ébriété Par miracle, aucun des deux ne tombe à l'eau, ce qui les tueraient instantanément vu l'aversion qu'ils semblent éprouver envers les divers usages communs de ce
douteux liquide ... 

La nature est mal faite.  Darwin, démission !!!

 Il me reste donc une cinquantaine de mètres de digue pour moi tout seul... 


La marée commence à descendre... Que faire ? 😵

Allez, un petit PN discount chinois serial-racasseur de perches à 1$ pour flirter avec la caillasse ? 

Fichtre mais comment donc !!! 

Allons-y gaiement !!!

 Tchip, tchip, dzoing...Tchip, tchip, dzoing...


Quelques twiches en mode velours entrecoupés de jerks jazzy cool... 

Je tiens le truc

La pêche classe, chic, crooner en pataugas genre Brian Ferry pêche la perchette en toute décontraction......
 


Ultime
 

Et là... 

Soudain...

Par un de ces hasard du cosmos que ni Stephen Hawking ni Paco Rabanne ni même les Bogdanoff en montée de coke ne peuvent expliquer avec des mots de moins de 45 syllabes...................
 


J'ai une touche

 Et quelle touche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Je me retrouve dans la peau du Captain Quint...


Si, si, vous savez, les Dents de la Mer, le premier, quand le moulinet du vieil alcoolique atrabilaire vétéran de l'U.S .S Indianapolis se met à fumer plus qu'une mobylette de châtard rural...

Car, toujours aussi finaud, je pêche en nylon 18/100°...


Mon tout nouveau Sufix, chiné en promo au D4 vu que j'ai eu la flemme de changer  de matos

 Et au bout,  j'ai ça..................
Je vous passe les péripéties de cette lutte acharnée qui, en d'autres temps et d'autres lieux, auraient fourni la  trame de récits mythologiques plus effrayants qu'une soirée belote avec Nelson Montfort  


J'ai du batailler 3/4 d'heures dans la nuit tombante en manquant de tomber dans la flotte plusieurs fois, failli paumer mon trousseau de clés en m'allongeant sur la digue au milieu des vieux mégots, des chewing-gums fondus et des fientes roussies de piafs incontinents pour choper la carpe et la décrocher en mode River Monsters feat. Elastic Man...Suprême effort, je lance négligemment le PN dans l'eau, puis je tente de ré-oxygéner la carpounette aussi fatiguée que moi dans l'affaire... C'est tendu.... La marée  descend. Je tiens le poisson de manière excessivement précaire...

 Et là, c'est le drame...

  

La carpe me glisse des doigts, tout douuuuuuuuuuuuuucement style Bibi sous Tranxène ( private joke^^), elle se retourne au ralenti...Oh oh oh, je la sens mal l'affaire... La bête se tourne vers le large, en n'oubliant pas, la fourbe, au passage d'emmêler bas de ligne et PN dans une pectorale et consciente soudain de sa liberté retrouvée, taille la route sans barguigner... J'ai juste le temps d'effectuer un plaquage réflexe sur ma canne tentée de rejoindre les abysses à la suite du cyprin taquin et de hurler à la face d'un monde glacé d'une insupportable indifférence un......

 "NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
OOOOOOOON !!!!"  franc & massif 😈

Ben si, le rush est fatal à mon pauvre 18/100°... 


La carpe se casse avec mon PN discount en piercing... 😵

Cela dit, Sufix vient de gagner ma confiance...
Un fil donné à 2,4 kilos qui m'aurait permis de mettre au sec une carpe de cette taille si j'avais eu une épuisette,  je dis respect

Comme quoi, PARFOIS , même pour les losers congénitaux exempts de toute trace même résiduelle d'ambitions halieutiques allant jusqu'à deux pages d'interview dans une revue de pêche😵 ( vous savez bien :  ces créatures halieutiquement inférieures des plus répugnantes, ces Belphégor sans scrupules ni sponsor et par ailleurs outrageusement affublés d'une pilosité hors-norme ), ça peut être cool la pêche