mardi 19 janvier 2016

Fisherman at work, le retour...

Le principal avantage qu'il y a réellement à se lancer dans la production artisanale de leurres souples, destinés exclusivement à une consommation personnelle sinon c'est mal^^, réside dans la quasi-infinité de combinaisons possibles... Cet hiver, c'est décidé ; je mets de l'ordre dans les boites soit en faisant enfin des moules basés sur mes innombrables "prototypes" ( le mot est ronflant... J'adore^^) soit en me décidant enfin à bazarder ou à recycler les tronçons de worms, slugs ou shads qui se sont progressivement empilés sur mon établi durant les nombreuses années s'étant écoulées depuis mes débuts dans la discipline...
Pour commencer avec un leurre novateur, à la conception avant-gardiste ( si je ne le dis pas, qui le fera ?^^ ) mais conservant néanmoins des mensurations réalistes quand on connait le potentiel halieutique de mes contrées de viandards invétérés, voici donc un chouette hybride de Lake Fork Baby Shad et de mini Sandra Delalande qui devrait assurément séduire sans trop de mal une ou deux perches  pas trop dégourdies du cognitif.qui peuplent mes bassines de fermeture...
Poursuivons avec une tentative de moule en double-coque d'une imitation, elle, fort aboutie de Magic Swimmer Sébile trouvée jadis sur un de ces petits sites chinois dont on se murmure, fébrilement, d'initié à initié, le nom à l'oreille entre deux envois sous pli discret^^... J'envisage d'en faire une version "soft" avec lest interne. Enfin, si le moule en plâtre synthétique donne quelque chose de correct... Pour l'instant, c'est pas gagné. On devra peut-être passer par la case RTV...
Parmi les vieilles pochettes de souples jetées en vrac dans un vieux carton enfoui entre le barbecue rouillé et une gazinière atypique qui fut en des temps reculés une des fiertés de la production manufacturière yougoslave^^, j'ai mis la main sur un reliquat de Spindle Worm Megabass 5"... Faits en VIOS évidemment... Saloperie... Le super produit révolutionnaire qui fond dans le blister dès qu'il fait plus de 24°C... L'arnaque du siècle... Bref... Un des leurres arborait honteusement, après des années de placardisation, une caudale plus gondolée qu'un parkinsonien vénitien. Heureusement qu'en fouillant dans mes échantillons, j'avais de quoi réussir une hybridation !!! Hmmmm, ça donne envie...
 Mais ce n'est que le début. Il me reste encore quelques leurres à copier ou customiser à ma sauce...
Enfin, pour conclure ce billet un poil poussif, j'ai reçu en des délais ultra-rapides ( deux semaines depuis Hong-Kong^^) une petite boite en plastique destinée à ranger les mouches, payée environ 1 euro et qui va enfin me permettre de stocker rationnellement mes têtes plombées maison estampillées Pêche Finesse au lieu de sempiternellement me battre contre un embrouillamini de trucs en plomb agrémentés d'hameçons plus ou moins rouillés... Autant être lucide, il était temps de dire non au Tétanos^^...




mardi 12 janvier 2016

Fisherman at work

Que faire lorsque, au beau milieu d'une spéléologique tentative de réduire la bordèlisation de mon garage, l'on tombe sur une paire de petits shads STORM à lest interne oubliés depuis des lustres dans un tiroir et dont malheureusement la caudale présente une souplesse caractéristique des fantasmes sexuels les moins avouables d'une égérie moyenne de la Manif pour Tous ? Aie, aie, aie, il va falloir trancher dans le vif ...
Quelques minutes plus tard, tout s'arrange. Deux cuillères tournantes originales viennent rejoindre ma déjà pléthorique armada d'indécrottable ferrailleur en eaux troubles^^.
Par ailleurs, en partant d'une tête plombée Fiiish Shore de 12 grammes destinée au Blackminnow 120, je me suis bricolé un petit truc pour pêcher loin et profond certains spots au courant soutenu...
L'ensemble pesant 35 grammes, sans compter les vibrations qu'il va engendrer^^, il est clair que mes cannes les plus puissantes vont reprendre du service. Au moins à temps partiel.
Parmi les premières coques de leurres à peindre que j'ai jadis commandées, celles sensées reproduire un Vision 95 Megabass ne m'ont jamais donné satisfaction. Bavette trop petite, équilibrage moyen-moins et surtout aucune nage visible à l'oeil nu à moins de les ramener à Mach 3... Il est temps de s'en occuper... Tout comme  les restes d'un gros crankbait de marque inconnue récupéré dans un état proche de l'Ohio...
Bienvenue sur l'île du Docteur Minnow pour l'opération de la dernière chance... Un tour sur l'étau, un coup de scie et direction une nouvelle vie beaucoup plus fertile en tabassage en série de lunkers... Du moins, j'ose l'espérer en faisant preuve, une nouvelle fois, de mon outrecuidance légendaire !!!^^
Alors sonne l'heure de l'ébavurage au cutter suivie de celle du laborieux et salissant raccord estampillé super-glue. Ultime étape qui fait palpiter le coeur du démiurge halieutico-plasticien amateur...
Et voila... Une fournée de leurres maisons offrant une nouvelle chance à des poissons-nageurs oubliés, abîmés, mutilés mais désormais recyclés et prêts à finir accrochés à une branche morte importune ou à une traîtresse mobylette abyssale^^...
Patience, vous l'aurez votre revanche, vous les crankbaits obscurs, les minnows sous-côtés, les jerkbaits douteux du wobbling ... Plus qu'un trimestre et demi à attendre, entrecoupé de tests en bassine, pour enfin semer la terreur parmi les ( rares ) poissons carnassiers survivants du domaine public de la Loire-Inférieure & de ses dépendances^^..."L'avenir, c'est le présent du futur de demain" comme disait Jean-Pierre Raffarin ( ou bien était-ce l'un de ces si gracieux surnuméraires sponsos, si soucieux de se faire subrepticement passer pour un littéraire, certes refoulé, mais tout de même ?^^ )... Bref, advienne que pourra !!!

"Adhuc tua messis in herba est" disait le grand Ovide... 


Et il avait bien raison !!!^^

mercredi 6 janvier 2016

En attendant de futurs exploits^^

Comme l'année dernière, il est très probable que je n'ai pas la possibilité d'aller à la pêche durant le mois de janvier. Autant faire contre mauvaise fortune bon coeur. De toute façon, il pleut, le vent tourne au nord et hop-là, revoila le genre de déplorable autant que typique caillante hivernale humide qui fait grincer les genoux des vieux bancals et les dissuade d'affronter brumes, bruine et bredouilles^^... Résigné donc,  je consacre mon temps de pêche virtuel à bricoler...
Mais le mois de janvier ne se réduit pas à de casaniers, dérisoires et besogneux bidouillages. C'est aussi le mois des bilans, des projets, bref de la remise à plat de notre grand oeuvre halieutique de parfaits petits Paracelse provinciaux prédatoriens pratiquants^^... Non, je déconne. Tout ça, ça reste de la pêche à la ligne. En janvier, ça caille. Faut vraiment se motiver pour aller s'embourber...
On va plutôt basculer préventivement en mode Bassines de Fermeture. Voire préparation de l'ouverture de la truite. Les journées sont trop courtes et les week-ends, je suis fatigué de ma semaine. Manifestement, selon la formule consacrée, je suis trop vieux pour ces conneries : autant rester au chaud pour tenter de me soustraire à la probable épidémie de grippe^^...
Sans compter que les heures passées, calfeutré tel un pleutre frigorophobe ( non, non, cherchez pas, je viens de l'inventer^^), les orteils douillettement engoncés  dans nos charentaises,  il ne tient qu'à nous de les magnifier, de les transcender, de les sublimer en fouinant comme un furet ( ou en furetant comme une fouine ? Zut, je sais plus...) afin de se trouver sans cesse de nouveaux terrains de jeu en phase avec notre boulimie expansionniste !!!
Oui, ce ne sont finalement que quelques semaines à passer avant de retrouver, plein d'une énergie débordante nos rivières braconnées, nos rives salopées et nos chaleureux confrères taquineurs de goujons. Ah qu'il me tarde de croiser de nouveau cette vile engeance  jamais en panne d'une assertion débile , d'un sous-entendu raciste ou d'une considération se voulant définitive sur le péril mortel constitué par les poissons/oiseaux/crustacés/jeunes/vieux/romanichels/étrangers/snobinards/barbus/chevelus/à moustache/rayez la mention inutile. En chaque viandard du dimanche, il y a un ichtyobiologiste de renom qui sommeille, un  David Vincent qui ne dort que d'un oeil et un délateur postal nostalgique de l'Hôtel du Parc tout à fait réveillé, lui, hélas...
Bref, le cirque fait relâche ces prochains jours... Mais pour combien de temps ?^^


dimanche 3 janvier 2016

Une idée de bricolage...

Devant le spectacle matinal, indéniable  et consternant pour mes rhumatismes d'un front océanique triomphant, j'ai décidé prudemment de renoncer à partir me tremper les miches à la pêche. Oui, je sais, c'est d'une confondante lâcheté, voire d'un baroque  cacochyme de grand style, mais vous verrez quand vous aurez mon âge, bande de juvéniles opossums inconséquents !!! Bref, me voila devant un dimanche pluvieux à meubler... Pourquoi ne pas le consacrer à un énième bricolage plus ou moins bien conçu dont j'ai le secret ?^^
Histoire de ne pas tâtonner pour rien, j'ai jeté mon dé velu dévolu ( pardon^^) sur un produit décliné à l'infini par un tas de marques généreusement mises en exergue par l'incessant tir de barrage publicitaire et de par là même, généralement vendu à un tarif crypto-saoudien à notre panel innocent de clients hexagonaux juste bons à se faire tondre du larfeuille pour un bout de corde à piano vaguement enrobé de plomb et décoré de quelques lamelles de plastique...
L'objectif premier de mon bricolage sera donc d'arriver à produire un leurre plombé, équipé d'une jupe en plastique lui donnant du volume et, surtout, armé en montage texan afin de passer ( théoriquement...) partout... Avec évidemment l'adjonction d'un leurre souple en trailer afin de grossir la bouchée^^...
Pour le moment, loin de me livrer à la contrefaçon bête et méchante, je pense passer par l'adaptation de certains de mes vieux moules à têtes plombée... Il y a déjà largement de quoi faire...








Mais d'ici l'ouverture, je ne m'interdis pas de tenter quelques innovations comme des jigs de 30 ou 40 grammes afin de "gratter" certains courants particulièrement pénibles à aborder en matos light^^...

Cela dit, pour l'instant, mon premier modèle est basé sur une tête de spinnerbait "light" pèse sans trailer 10 grammes et peut être équipé d'un hameçon Wide Gap 5/0...
Avec le trailer ( un vieux LS Storm dont l'abandon de la production a sauvé bien des poissons^^ ), le montage pèse 20 grammes. Ni trop léger, ni trop lourd, ça devrait faire l'affaire !!!^^

vendredi 1 janvier 2016

Résolutions pour la Nouvelle Année... Poil au nez^^


Au moment d'entamer une nouvelle année, espérée plus productive halieutiquement parlant que les deux précédentes, il est de bon ton de se fixer quelques inflexibles objectifs, du genre figés dans le marbre, destinés à maintenir un cap ferme, résolu et aussi implacable que la trajectoire qu'adopte le chauffeur sous Captagon d'un semi-remorque moldave lancé à fond les manettes face à un hérisson aphasique égaré sur l'autoroute... Je sais : dans 15 jours, on en parlera plus mais bon, faut bien s'occuper les lendemains d'orgie^^...

Pour commencer, il va être VRAIMENT temps que je cesse définitivement de gaspilller mes heures perdues à pêchouiller certains spots du patelin. Ce n'est plus possible : d'abord, ils sont viandés à un tel point qu'y prendre un poisson relève plus du hasard qu'autre chose et surtout, on y risque de se retrouver à son corps défendant embringué dans une conversation surréaliste avec des individus qui, viandards couperosés au regard sournois, le chef engoncé sous une casquette fleurant bon le beauf nostalgique des seventies, qui, ravis de la crêche, branchouilles mythomanes de la dernière averse, vêtus de pieds en cap de la tonitruante tenue topissime tendance prônée par Predators-Fashionista Magazine... Autant éviter de mettre à l'épreuve mes capacités de sociabilisation si je ne veux pas rater les 25 prochaines ouvertures de la pêche pour cause de massacre compulsif^^...

Ensuite, il faudrait que je trouve le temps de fayoter au près de certaines de mes relations afin de leur craber leurs hot-spots... Un cubi d'Anjou Village, un bol de cahuèèèèèètes plein à ras-bords et une adhésion de façade aux thèses lénino-mélanchonistes devraient suffire pour percer à jour les noirs secrets de certains spécimens. Enfin, c'est ce que je me suis laissé dire... Peut-être que son stage de Sabotage & Sylviculture d'un trimestre en Corée du Nord a endurci l'individu ; le rendant invulnérable au picrate, imperméable à la Question extraordinaire, voire totalement réfractaire à la Gégène, allez savoir...En tout cas, d'un simple point de vue géographico-oenologique, expérimenter la quête du point GPS par l'état d'ivresse ou "Quand Strabon rencontre Jean Carmet"... C'est déjà en soi tout un programme !!!^^
Enfin, j'ose espérer que j'aurais au moins deux ou trois fois l'occasion d'aller pinser sous la rude caresse des embruns... L'air marin commence à me manquer. Le capitaine Haddock percerait-il sous le quartier-maître Kraddock ?^^...
Sinon, pourquoi ne pas se donner, en toute simplicité, sans inutiles chichis et autres entrechats plus ou moins diplomatiques, un autre but, plus atteignable, comme, par exemple, renouer avec la pratique assidue du plomb-palette, cette primitive coutume rurale qui fût aux sandres lacustres ce que le Chassepot fût aux Africains dédaigneux des attraits de la Troisième République ? Ou alors, soyons fous, pourquoi ne pas revenir à mes anciennes amours comme la pêche aux leurres souples maison faiblement lestés au beau milieu d'herbiers abritant moult carnassiers acariâtres ?^^
Bah !!! On verra bien. Essayons déjà de trouver un peu de temps pour aller à la pêche !!!